Visite à la Ferme du Bec Hellouin

La Ferme du Bec Hellouin est un peu la Mecque de la permaculture ! La Grande Ourse ne pouvait se dispenser d’un pèlerinage, pour découvrir les réalités et les nouvelles tendances de la recherche agro-écologique.

Pour cela, nous avons obtenu une subvention du Fonds de Soutien aux Initiatives Locales, du Territoire de Gand-Orly-Seine-Bièvre (que nous remercions vivement). La Ville de son côté participait par une subvention de 30% du voyage en autocar. Du coup, nous avons invité les associations de solidarité et de jardinage de Villejuif.

Le dernier jour possible était le vendredi 25 octobre, départ à 13 heures devant la piscine Youri Gagarine, retour à 20 h (La Ferme du Bec Hellouin c’est en Normandie, à 2 heures de route) : pas très commode, mais nous étions quand même une vingtaine, avec évidemment les plus passionnés, des Hautes Bruyères à Delaune… S’étaient jointes à nous les associations Herbes folles, Les butineurs du Val de Bièvre, Jardicité et le SEL. Et sur place nous avons retrouvé deux amis des Butineurs, animateurs d’un écolieu près de Bernay en Normandie. Visite passionnante, qui s’est conclue par un goûter avec les fameux cakes aux carottes et gâteaux aux pommes cuisinés la veille par La Grande Ourse.

On en est reparti avec plein de nouvelles idées, à réaliser à Villejuif, et aussi des infos sur les recherche en cours avec des spécialistes, telles les "forêts-jardins", on a rapportés aussi des livres dont leur monumental Vivre avec la Terre, et bien sûr… leurs savoureux légumes bio !

On commence sous la pluie, ça s’arrange après
Evidemment, c’est mieux avec une rivière
C’est aussi un centre de recherche.
Pailler une butte avec ses propres fanes
À quand une serre à la Géothermie ?
Un "arbre-têtard", investissement de long terme

(Si vous ne savez pas ce que c’est, cliquez ici : )

Economiser les déplacements et l’arrosage : la culture en mandala
Pour ne pas avoir à se baisser : même les mares artificielles peuvent être en hauteur
On n’en est pas encore là, mais on y travaille...
La forêt-jardin
Au revoir !